BangBang : bangbangblog.com

Through the eye of Mister Zen

Pop Montréal – Socalled, la romance de peluche

Toma Iczkovits
27 septembre 2011

Le festival Pop Montréal s’est conclu, dimanche soir avec un drôle de numéro. Socalled le chanteur électro-klezmer le plus coloré du Québec a présenté son premier musichall « The Season » au Théâtre d’Outremont.

Les spectateurs se questionnaient en attendant que le rideau se lève. Personne ne semblait au courant de la forme concrète que prendrait cette comédie musicale, si ce n’est que des marionnettes, accessoires fétiches du chanteur, seraient impliquées.

Devant un décor minimaliste et enfantin, les marionnettes appréhendées sont apparues, velues, incarnant l’histoire d’amour d’un ourson, avec le danger d’un chasseur qui rôde, en trame de fond.

Le temps d’une chanson, les spectateurs ont même eu droit à une scène de danse moderne dans laquelle les danseurs déguisés en ours interprétaient leurs ébats amoureux.

La musique a été à la hauteur des espérances, mais tous n’ont pas le cœur assez juvénile pour apprécier la mise en scène qui rappelle les pièces de théâtre de mes jeunes années d’écolier.

Les amateurs de peluche et de romance animale ont été particulièrement comblés.

Parions que ce n’est que ce n’est pas le dernier projet abracadabrant de Socalled.

Pas encore de commentaire.

Through the eye of Mister Zen

Toma Iczkovits

Parce que, faute de salaire, on se nourrit de commentaires.

À propos