BangBang : bangbangblog.com

Through the eye of Mister Zen

M pour Montréal : résumé de la cuvée 2011

Toma Iczkovits
21 novembre 2011

La 6ème édition du festival M pour Montréal s’est conclue en grand ce week-end, refermant ainsi la boucle des grands festivals de la métropole pour l’année 2011. Plusieurs mélomanes risquent de trouver la journée terne, en ce lundi matin, après le tsunami musical coloré qui aura sévi du 16 au 19 novembre. Retour sur le festival, en images.

La soirée présentée par Nightlife, au Club Soda le 18 novembre aura été la plus prisée par les amateurs de nouveaux sons électroniques. Les quelques dizaines de billets encore disponibles au matin du concert se sont rapidement envolés, ce qui a provoqué un petit vent de panique chez les fans. Même les spectateurs dotés de passes de 4 jours se sont vus refuser l’accès au spectacle, faute de capacité.

Pour plus de photos de la prestation de Plaster;  http://tomaphotographe.com/plaster

Pour les chanceux qui sont passés à l’intérieur, Plaster, la formation de Jean-Phi Goncalves effectuait un retour après 6 ans d’absence, testant avec fracas les nouvelles chansons qui constitueront le nouvel album qui sera lancé en février prochain, nous promet-on.

Pour plus de photos de la prestation de Misteur Valaire; http://tomaphotographe.com/misteur-valaire-2

Misteur Valaire a hérité d’un public bien réchauffé. Même si la formation semblait un peu dénudée sans son fameux décor en escalier blanc, elle servi un spectacle époustouflant à la hauteur des attentes. Le groupe a toujours démontré une complicité à toute épreuve avec le public, dans lequel les membres n’hésitent pas à plonger pour un peu de bodysurfing.

Pour plus de photos de la prestation de Bran Van 3000; http://tomaphotographe.com/bran-van-3000

Bran Van 3000 a clôturé la soirée en grand aux petites heures du matin, alors qu’aucun signe de fatigue ne trahissait la foule. Pendant que James Di Salvio semblait insaisissable, sautant d’un bout à l’autre de la scène, Stéphane Moraille a démontré qu’elle n’a rien perdu de sa précieuse voix, au fil des années. Comme si la puissance du son n’était pas assez, le groupe s’est amusé au niveau des effets spéciaux, ailerons colorés et confettis étaient au rendez-vous.

Samedi après-midi, rendez vous au Café Campus pour un petit showcase francophone.

Pour plus de photos de la prestation de Karim Ouellet; http://tomaphotographe.com/karim-ouellet

Karim Ouellet surprend vraiment. S’étant démarqué sur plusieurs projets de collaboration dans le milieu hip hop, c’est un premier album proche du folk-rock, teinté de reggae et d’électronique, qu’on découvre ici. Très prometteur!

Pour plus de photos de la prestation d’Alaclair Ensemble; http://tomaphotographe.com/alaclair-ensemble-3

Alaclair Ensemble n’ont plus besoin d’introduction, ils ont été de tous les festivals cette année, d’Osheaga à M pour Montréal, en passant par Coups de Cœurs Francophone. Qualifiée d’électro-rigodon, leur œuvre semble évoluer au fil du temps, ajoutant toujours plus de clins d’œil à la génération Passe-Partout / Watatatow.

Pour plus de photos de la prestation de Canailles; http://tomaphotographe.com/canailles

Parfois les préjugés ont la vie dure. Je ne croyais pas aimer Canailles, le country-rock-folk, c’est pas ma tasse de thé… Et pourtant, en 30 minutes de prestation, ils m’ont complètement enivré à coups de douceur et de brutalité.

Pour plus de photos de la prestation de Jimmy Hunt; http://tomaphotographe.com/jimmy-hunt

Jimmy Hunt n’en est pas à ses premiers pas. Le public montréalais connaît bien et apprécie cet autre chanteur folk-rock qui en est déjà à son 3ème album.

Pour plus de photos de la prestation de Fanny Bloom; http://tomaphotographe.com/fanny-bloom

Dans un autre style, Fanny Bloom a, elle aussi, donné un spectacle intime, posé, mais non moins intense.

Pour la soirée de clôture plusieurs surprises attendaient les festivaliers au Métropolis, samedi soir.

Pour plus de photos de la prestation d’Ariane Moffatt; http://tomaphotographe.com/ariane-moffatt

Ariane Moffatt est montée sur scène devant une foule dense mais qui respirait mieux que le veille au Club Soda. Elle y a a testée du nouveau matériel, plusieurs balades qui devraient normalement se retrouver sur son prochain album, qui sortira probablement en 2012.

Pour plus de photos de la prestation de Random Recipe; http://tomaphotographe.com/random-recipe

Random Recipe ont repris aisément la balle. Les deux chanteuses qui débordaient d’énergie n’ont eu que le temps de faire cinq chansons que leur temps était écoulé. Les spectateurs en demandaient d’avantage, en vain, règles du festival obligent.

Pour plus de photos de la prestation de Galaxie; http://tomaphotographe.com/galaxie

Puis Galaxie, continuité de Galaxie 500, la formation crée par Olivier Langevin et qui regroupe Fred Fortin a donné toute son énergie sur scène apportant une touche plus rock à la soirée de clôture. Elle préparait ainsi le terrain pour Karkwa, dont la réputation n’est plus a faire et qui ont donné un excellent concert.

Un peu comme lors d’un voyage étourdissant à l’étranger, des milliers de montréalais se sont endormis samedi soir, la tête pleine d’images colorées.

Pas encore de commentaire.

Through the eye of Mister Zen

Toma Iczkovits

Parce que, faute de salaire, on se nourrit de commentaires.

À propos