BangBang : bangbangblog.com

Through the eye of Mister Zen

Igloofest, éternelle victime de son succès!

Toma Iczkovits
24 janvier 2012

Mission accomplie pour le deuxième week-end du Igloofest. L’événement est à nouveau couronné de succès, si bien que plusieurs festivaliers ont dû rebrousser chemin, samedi soir, lorsque les organisateurs ont annoncé que le site a atteint sa capacité maximale.


Les chiffres officiels ne sont pas encore sortis, mais on se doute bien que des records risquent d’être battus. Dès jeudi soir, les « one-piece » fluos, étaient de retour en force au Quai Jacques-Cartier pour se faire aller aux rythmes des DJ’s invités.

Vendredi, malgré plusieurs grands noms sur la scène principale Sapporo (Pearson Song et et D.Diggler), les DJs de la petite scène du Igloo Virgine Mobile, ont beaucoup a fait parler d’eux. Les montréalais DJ Eliazar, Don Mescal, DJ Khalil, ainsi que leurs invités de l’hexagone, Smokey Joe et The Kid, nous ont offert un voyage dans leur univers electro-swing. Ils en ont profité pour rappeller qu’ils organisent régulièrement ce genre de soirées, généralement à la Sala Rosa. Pour plus d’infos : https://www.facebook.com/pages/Speakeasy-Electro-Swing-Montreal/319838764711348?ref=tn_tnmn&sk=app_182222305144028

Samedi fût la soirée de tous les débordements. Avec à peine quelques degrés de plus que la semaine précédente, les fans ont été très (trop) nombreux à vouloir assister à l’événement. Peu avant 20h, la file pour entrer sur le site s’était allongée sur quelques centaines de mètres.

Costumés, prêts à giguer et voyant la file stagner, les gens ont vite commencé à s’impatienter, se dépasser et à se bousculer, sans succès, puisque très vite, ils ont été avisés qu’il ne restait plus de billets, de toutes façons.

À l’intérieur, les privilégiés font la fête comme il se doit. Dès que le portail est franchi, la température augmente proportionnellement aux décibels. Dans la foule, les danseurs suent.

En tête d’affiche sur la scène principale Sapporo, le britannique Max Cooper et le français Sébastien Léger semblaient incrédules devant la foule compacte et énergique. Sébastien Léger a particulièrement attisé la foule sur ces airs techno-house et semblait bien s’amuser sur scène, fumant cigarette après cigarette en dansant et en souriant à la foule.

L’Igloofest est de retour dès jeudi, et si il y a un conseil à retenir, c’est d’acheter son billet à l’avance ou, au moins, d’arriver tôt! Programmation, informations & billets:  http://www.igloofest.ca/

Pas encore de commentaire.

Through the eye of Mister Zen

Toma Iczkovits

Parce que, faute de salaire, on se nourrit de commentaires.

À propos