BangBang : bangbangblog.com

Through the eye of Mister Zen

Desjardins, le bon gars: Sold-out au Club Soda

Toma Iczkovits
2 novembre 2012

Ça n’est pas une, mais bien cinq soirées à guichet fermé que Richard Desjardins offre aux montréalais du 1er au 5 novembre 2012 au Club Soda, dans le cadre de sa tournée pour L’Existoire, son 11 ème album en trois décennies.

La formule tables et chaises déployées au parterre de la salle, intime et posée, dévoilait la nature nouvellement assagie du chanteur. Sage certes, l’auteur de l’Erreur boréale n’a cependant pas remisé son discours engagé, profitant de chaque occasion pour rappeler avec humour les injustices et les inégalités de notre société, abordant des sujets d’actualité, comme la corruption de nos élus ou l’érosion du gouvernement conservateur.

Si ce n’est de ses appels humoristiques à l’humanisme, c’est sous le signe de la douceur de son dernier album L’Existoire que Richard Dejardins a entamé la soirée. Une douceur si intime, qu’on aurait entendu une mouche voler entre les notes du piano.

Ce n’est finalement qu’avec le classique Bon gars, qu’on a senti le public se relâcher un peu en retrouvant le gars de party que peut incarner Richard Desjardins.

On aurait bien aimé qu’il remonte un peu plus loin et qu’il nous offre le Screw, tirée de la bande sonore du film de Falardeau Le Party (1990), mais le Bon gars a réussi à raviver beaucoup de souvenirs au public, si on se fie à son enthousiasme.

Un concert tendre et réussi, dans lequel Desjardins fait autant rire, réfléchir que pleurer. Il nous a laissé partir sur l’air de la touchante chanson Quand j’aime une fois, j’aime pour toujours, des refrains pleins la tête.

Richard Desjardins

du 1er au 5 novembre 2012 au Club Soda,

malheureusement complet.

Pas encore de commentaire. Laisser un commentaire

Through the eye of Mister Zen

Toma Iczkovits

Parce que, faute de salaire, on se nourrit de commentaires.

À propos

Syndication RSS

BLOGUE
COMMENTAIRES
iweb